Subscribe:Posts Comments

You Are Here: Home » Cours Anatomie » L’URÈTRE

L’URÈTRE :

URÈTRE MASCULIN :

Il s’étend du col de la vessie et se termine à l’extrémité du pénis, au niveau du gland, par le méat urétral.

Il mesure, en moyenne, 16 cm de long.

On lui reconnaît 2 parties : l’urètre postérieur et l’urètre antérieur.

1) URÈTRE POSTÉRIEUR : qui comprend l’urètre prostatique et l’urètre membraneux :

    * Urètre prostatique :

La prostate contient l’urètre prostatique qui est entouré du sphincter lisse, cependant que le sphincter strié refoulé par le développement de la prostate n’adopte une disposition véritablement en sphincter qu’au niveau du bec de la prostate.

A sa partie moyenne, l’urètre présente :

    – une saillie dorsale, le veru montanum ( ou colliculus séminal). A sa partie supérieure, existe 2 replis, les freins du colliculus, dont l’hypertrophie peut entraver la miction, surtout chez le garçon (valves de l’urètre)

        ° au centre duquel s’ouvre l’utricule prostatique, résidu embryonnaire, d’environ 1 cm de long. Il est borgne.
        ° avec de chaque cotés, les orifices des canaux éjaculateurs qui traversent obliquement la prostate.

    – Le veru montanum (colliculus séminal) est constitué de tissu érectile. Lors de l’érection, il se dilate, basculant vers la paroi ventrale de l’urètre, empêchant d’une part la miction lors de l’éjaculation et évitant que cette éjaculation ne soit rétrograde.

Veru1 LURÈTRE

    - Urètre membraneux : c’est la courte portion qui traverse le plancher pelvien

2) URÈTRE ANTÉRIEUR : formé par l’Urètre spongieux :

Appellè ansi car il est englobé dans une formation érectile, le corps spongieux. Il reçoit les glandes bulbo-urétrales qui assurent une lubrification de l’urètre. Dans sa portion juxta méatique, au niveau du gland, il s’élargit en une fossette naviculaire.

Lorsque le pénis est flacide, la direction de l’urètre est d’abord ventrale puis l’urètre se coude en caudal à l’intérieur de la verge. Ainsi, l’urètre présente un trajet en « S » inversé avec 2 courbures :

    * 1 dorsale et concave, en cranial et ventral, qui correspond à la jonction entre l’urètre membraneux et spongieux.

    * 1 ventrale et concave, en caudal et dorsal

Ainsi, lors d’un cathétérisme (sondage), il est nécessaire

    * dans un premier temps, de ramener la verge vers le haut pour effacer la courbure distale
    * dans un deuxième temps, d’abaisser fortement la verge pour effacer la courbure proximale

URÈTRE FEMININ :

Il s’étend du col de la vessie jusqu’à la vulve où il s’ouvre par un orifice légèrement proéminent.

Il décrit dans son ensemble une courbe concave en ventral. Il mesure, en moyenne, 3 cm de long.

On lui décrit 2 parties :

    1) Une partie pelvienne : entre le col et le muscle élévateur de l’anus. A sa partie supérieure, se trouvent les sphincters, lisse et strié. Cette partie reste séparé du vagin par le septum vésico-vaginal.

    2) Une partie périnéale : entre muscle élévateur et vulve. Cette partie est étroitement unie au vagin par une lame cellulo-fibreuse -> danger de fistule urétrale dans la chirurgie vaginale.

UretreHF LURÈTRE 
L’URÈTRE sur  Cours De Medecine
L’URÈTRE sur  Cours De Medecine

L’URÈTRE sur  Cours De Medecine
 

Mots-clefs :

Leave a Reply

© 2011 Cours De Médecine · Subscribe:PostsComments ·